Article sur le web 2.0 : Le succès du web 2.0 : histoire, techniques et controverse.

Par défaut

 

Voici donc en ligne sur archivesic mon article sur le web 2.0 :

Le succès du web 2.0 : histoire, techniques et controverse.

résumé : 

Le succès du web 2.0 nécessite une analyse afin de tenter de définir un terme fortement employé depuis quelques mois mais dont il est très difficile de déterminer les frontières tant théoriques que techniques. Nous tentons ici d'apporter quelques éclaircissements sur ce phénomène.

http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00133571 

L'article permet de mieux comprendre les cartes sémantiques sur le sujet :

http://gde.jexiste.fr/stageweb2.0/Stage%20web%202.0/ 

Voici l'introduction du texte la suite sur archivesic.

1. Introduction

Le but de notre propos est d’analyser la notion de web 2.0 qui est très à la mode du point de vue « web marketing » et qui est parfois décriée par certains techniciens du web. Nous pouvons même poser la question : le web 2.0 existe-t-il vraiment ? Il semble en effet que le web 2.0 soit d’abord une idée, et peut-être même une idée recyclée. Néanmoins le succès du web 2.0 est notable. Quels concepts pourraient nous aider à comprendre les conditions de la réussite d’une notion aussi floue ? Nous sommes confrontés ici à de fortes hybridations entre les techniques, les individus, les imaginaires et les discours. Ce travail nous interroge aussi sur notre posture tant nous sommes au cœur de ces dispositifs au point d’en vanter parfois les mérites[1]. Il nous a fallu sortir des a priori et tenter de mieux discerner mythes, utopies voire dystopies qui entourent le web 2.0. Nous sommes donc confrontés à un processus émergeant et qui est parvenu à obtenir un écho fort ce que certains nomment parfois buzz dans la blogosphère D’ailleurs le web 2.0 fonctionne comme un marketing viral parfois également appelé buzz marketing Faut-il se tourner dès lors vers la mémétique[2] (Dawkins 2003)? Par conséquent que dire du mème « web 2.0 » si ce n’est qu’il évolue effectivement selon chacun et qu’il est donc difficile de bien le saisir et l’isoler. Notre maîtrise de la mémétique est encore trop limitée pour que nous puissions procéder à une analyse uniquement par ce biais. Les travaux de Dan Sperber (Sperber 1996) autour d’une approche épidémiologique ainsi que ceux de l’historien Raoul Girardet (Girardet, 1986) concernant le mythe du complot constituent également des pistes intéressantes sur les théories concernant l’évolution des idées. Nous avons donc fait le choix de procéder à une analyse des conditions historiques et techniques d’émergence du phénomène ce qui nous a conduit à nous interroger sur les visions (les imaginaires ?) et les aspects sous-jacents du web 2.0.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.