LPPR La loi qui ne permet plus de rêver

Par défaut

Le texte du podcast :

Attardons nous aujourd’hui sur la loi qui ne permet plus de rêver … en tout cas à un avenir meilleur… notamment pour la recherche et l’enseignement supérieur.
Car depuis peu le ministère de l’ensevelissement supérieur étale sa superbe avec sa représentante en tête de gondole.
Son sens du dialogue et sa capacité à innover sont salués par son éminent confrère de l’éviction nationale dont le talent dans ces domaines est reconnu depuis fort longtemps.
Le projet de Loi qu’elle a conduit est désormais sur la bonne voie. Il a même été amendé et agrémenté. La LPPR :
La loi du Pire Possible Recommandable est une œuvre menée de mains de maître avec toutes les stratégies habituelles de la négociation à sens unique, de concessions en trompe l’œil, et de consensus négociés à coût de promotion.
La loi Pleine de Promesses Retirables s’accompagne d’un volet financier prometteur mais dont on a pris soin de porter aux calendes grecques.
Une Loi Peu Proche des Réalités qui repose sur des effets de surface : un vernis pratique qui permettra de célébrer quelques performances pour dissimuler un vécu des personnels bien différent. Notre représentante est donc devenue la ministre de l’inversion du quotidien avec sa Loi Pour Peu de Revalorisation.
On ne sait finalement s’il s’agit d’une simple éclipse, ou plutôt d’un effet d’aveuglement qui entoure la Loi du Peu de Perspectives Réalistes.

La libido sciendi ne va clairement pas suffire pour lutter contre cette Loi de Plus de Postes Réels…
Et pourtant, il se disait que la ministre aurait été enseignante et chercheuse.
Help Please Her… Sa porte est ouverte clame-t-elle. On préférerait qu’elle la prenne plutôt et sa loi avec.
Les enseignants et chercheurs ne veulent pas de Loi Pour Plus Rien dire et encore moins pour ne plus rien pouvoir faire… Le minimum serait déjà d’une Loi Pour Plus du Respect à défaut d’une loi pour plus de ronds.
Donnez-nous, Donnons-nous les temps et les moyens pour créer les Liepour le Plaisir Partagé pour la Recherche, de véritables milieux de savoirs qui soient à mille lieux des faire-valoir et des effets de miroir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.