L’annoter, l’annoter !

Par défaut

C’est parti pour l’expérimentation OpenEdition avec Hypothes.is.

J’ai la chance avec les Presses de l’Enssib de faire partie de l’expérimentation avec l’ouvrage « la documentation dans le numérique » qui est accessible gratuitement dans sa version web. Cette version permet la possibilité de produire des annotations via le logiciel hypothes.is qui est simple d’utilisation et qu’on va donc pouvoir utiliser ensemble pour produire une série de commentaires, de discussions, de débats, de controverses sur l’ouvrage que j’ai écrit. L’expérience est organisée par Open Edition. Vous pouvez retrouver plus de détails sur le billet consacré au sujet.

Comme il s’agit d’une expérimentation avec un dispositif, je me suis engagé à être animateur de communautés de l’expérimentation en répondant à tous les commentaires et annotations produites et en réalisant si besoin des bilans et des synthèses.

Le logiciel hypothes.is est pratique et simple. Si vous êtes utilisateur de signets sociaux, vous allez pouvoir retrouver des similitudes. Il vous faudra créer un compte sur la plateforme qui est en open source. Vous pourrez y retrouver toutes vos annotations car il est possible d’annoter tout ce qui est disponible sur le web de façon privée ou partagée. N’oubliez donc pas de publier vos annotations sur la documentation dans le numérique en mode public  et surtout dans la partie qui concerne le groupe des Presses de l’Enssib ! Open Edition m’a transmis gentiment cette capture explicative.

 L’objectif est de pouvoir rajouter une couche supplémentaire à mon livre et de pouvoir construire quelque chose de nouveau. Reste à savoir exactement quoi, mais j’essaierai d’en tirer quelques conclusions, et ce d’autant qu’on va rentrer dans une phase où l’annotation va être pratiquée de façon plus fréquente dans les cursus et les travaux. Et puis si vous avez connu, la grande période de Pédauque, vous ne serez pas dépaysé.

J’espère pouvoir retirer de cette expérimentation des idées, mais aussi une communauté mobilisable pour le projet HyperOtlet qui contient une part de commentaires et d’annotations également.

Désormais, c’est à vous de jouer.

Didactique du journalisme et évaluation de l’information à Intertice

Par défaut

Je mets donc en ligne le panorama de mon intervention à l’atelier d‘Intertice.
Il s’agit d’une réflexion sur les mutations du journalisme et sur le fait qu’il faut le prendre en compte de manière plus large que dans sa seule acception professionnelle.
J’en appelle donc à un programme commun avec la didactique de l’information, des médias et des TIC.
Merci encore à Michel Guillou pour l’invitation et à tous ceux et celles qui ont assisté à l’atelier que j’animais. Ravi aussi d’avoir pu discuter avec d’autres intervenants.
Vous pouvez aussi consulter le twitwall mis à disposition pour l’occasion.

Usages et pratiques des cartes mentales en éducation

Par défaut

Suite à un stage donné au mois de février, je mets en ligne le support de mon intervention.

Je ne propose aucun remède miracle et je ne prétends pas non plus que les cartes mentales sont la solution à tous les problèmes mais qu’il faut expérimenter davantage et que la faculté à progresser dans le domaine ne peut se réaliser qu’après des heures de pratique.

Le TP en plus :
TP cartes mentales en éducation

Contrôle de ses données et écritures de soi

Par défaut

Je mets en ligne un support de formation autour de l’identité numérique et que j’ai orienté volontairement autour du contrôle de ses données et des écritures de soi.

Au menu, on retrouvera donc de bonnes tranches d’hypomnemata.

La présentation a servi de support pour des formations dans les Urfist de Rennes et de Strasbourg.

La présentation contient volontairement plus de textes qu’à l’accoutumée afin qu’elle puisse intéresser tout lecteur qui découvrirait le sujet.