Twitter et la petite bourgeoisie intellectuelle avide.

Par défaut

Je réagis au billet de JM Salaun à propos d’une étude sur twitter où il évoque « une petite bourgeoisie intellectuelle avide de prendre la parole face aux médias traditionnels auxquels ils n’ont pas ou difficilement accès.  » Olivier Ertzscheid a également réagi sur ce point en commentaire.
Je reproduis donc le commentaire que j’ai laissé sur son blog.
Je ne suis pas totalement en désaccord avec l’idée qui est derrière la petite bourgeoisie avide.
Je reste persuadé que Twitter correspond à une forme d’élitisme en attente, c’est à dire qu’elle n’a que rarement le pouvoir mais elle exprime des vues et des analyses sur la gestion politique mais également sur un grand nombre de questions managériales, éducatives, économiques et familiales.
C’est le sentiment que je ressens pour la France particulièrement notamment en ce qui concerne les actifs du réseau.
Il reste à savoir si twitter est une voie de garage canalisant et mettant en évidences ces énergies ou bien s’il constitue vraiment un lieu d’opposition et de proposition.
Pour le savoir, une étude mathématique ne peut suffire et elle doit être compensée par une étude sociologique justement sur l’études des 10% actifs.
J’ai quand même le sentiment, en me sentant actif sur twitter, qu’il s’agit de plus en plus d’un milieu associé (Au sens Stiegler via Simondon) et que les propos phatiques parfois échangés en plus des échanges d’informations et des débats constituent la garantie du succès du dispositif. Ce que je prenais au début pour de la communication Klean-ex est en fait ce qui permet l’osmose.
Evidemment, la question qui mérite alors d’être posée : est-ce que twitter ressemble à un bocal plutôt qu’à une agora comme une liste telle biblio-fr ?

3 réflexions au sujet de « Twitter et la petite bourgeoisie intellectuelle avide. »

  1. et l’usage footballistique de twitter, tu l’oublies à bon escient pour ne pas trop perturber ton raisonnement ? ! je sais pas si c’est phatique ou pas, mais cette communication par liens (suggestions de liens), j’ai l’impression que j’y trouve mon compte (soirs de foot exceptés, à cause de qui je vous le dis)

  2. Le pb, c’est que la diversité d’opinions ne règne pas sur Twitter plus que dans les médias traditionnels. Je ne vais pas sur la Toile pour rencontrer des gens qui pensent et s’expriment tous comme les journalistes de Canal +. Mais c’est peut-être mon réseau de contacts qui est mal fait… Où sont ceux qui voudraient une libéralisation du système éducatif? La suppression du bac? Qui pensent que le statut d’auto-entrepreneur est une super bonne idée pour les jeunes des banlieues? Si tu en connais, fais-moi parvenir les contact… Et puis ce petit billet que tu as déjà commenté: http://voixhaute.fr/2009/06/16/la-toile-est-elle-conformiste/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.