Parution de Hot et Steam

couverture hot et steam
Par défaut

La période des vacances est propice à des publications moins sérieuses qui facilitent l’évasion. Je vous propose donc la lecture de mon nouveau roman, Hot et Steam que j’ai écrit l’été dernier pendant mes vacances dans les Pyrénées ariégeoises. Finalement, il m’a fallu un an pour finaliser le projet, pour trouver le temps de la relecture et des corrections. J’ai encore quelques travaux qui demeurent ainsi en suspens, mais j’ai jugé qu’il était temps pour hot et steam de sortir.

Le projet était simple : écrire un roman dans une ambiance steampunk avec une héroïne intrépide. L’histoire de base a donc été écrite en une quinzaine de jours l’année dernière. Les corrections se sont davantage étalées. L’ouvrage est disponible uniquement sous format numérique. De ce point de vue, je garde la lignée de mes publications précédentes sur Publienet. Je dois finaliser durant l’année universitaire, un nouveau roman qui évoque la puissance de la société Argos. J’espère y parvenir.

Bon, mais Hot et Steam, lors de quoi ça parle ? Voici le teaser :

Londres, à la toute fin de règne de Victoria, la jeune et intrépide Lady V. est en quête d’aventures et de romance. Alors qu’elle rêve de combattre des ennemis en chair et en os, elle est confrontée à un adversaire bien plus coriace : un démon qui semble bien décidé à éliminer toute la nouvelle société digitale présente à la soirée du célèbre baron, créateur du réseau social le plus en vue. Dans une atmosphère steampunk où les nouvelles technologies bouleversent la fin de l’ère victorienne, Lady. V tente d’éviter le pire pour profiter du meilleur. Meurtres étranges, personnages haut en couleur, fantômes malfaisants, inventions improbables, hot et steam est un cocktail explosif qui ne demande qu’à vous séduire.

couverture hot et steam

Mon dernier roman en mode steampunk

Il est disponible pour l’instant uniquement sur Amazon ( peut-être le démon de l’histoire finalement ?). C’est l’occasion pour moi de tester également l’autopublication et ses arcanes. Il devrait être disponible dans quelques mois sur d’autres plateformes. Cela me permettra en même temps d’étudier les ressors de ce mode de publication et des mécanismes de rétribution. J’en reparlerai probablement.

En fonction du succès ou du non succès, il y aura une suite ou pas. J’ai pleins d’idées potentielles, il me faut trouver le temps et la motivation pour le faire alors que j’ai beaucoup trop d’autres travaux d’écriture, notamment des articles à écrire et à réviser avant septembre, sans compter les projets qu’il faudra finaliser pour les déposer rapidement en octobre. Tout cela pour dire que les fenêtres pendant lesquels je peux totalement déconnecter du travail pour écrire de la fiction sont de plus en plus rares et de plus en plus restreintes.

Malgré tout, l’écriture de fiction est aussi un moyen pour moi d’exprimer différemment des points et des sujets qui me tiennent à cœur, et ce court roman s’inscrit dans cette lignée. Vous y retrouverez des réflexions actuelles simplement déplacées dans une atmosphère victorienne dopée aux réseaux cuivrées, aux énergies à vapeur dans lequel l’occulte se mêle au rationnel. Une véritable entreprise de rétro-archéologie des médias que permet plus aisément la fiction.  J’ai voulu réaliser une histoire courte, au rythme punchy, un peu à l’instar des Bob Morane où l’action se succède jusqu’à la chute finale. Un roman à énergie alternative qui permet de s’évader tout en incitant à quelques réflexions. Peu-être le début d’un nouveau style de littérature, tant l’idéal pour moi serait de produire des romans type Arlequin mais avec de quoi nourrir une réflexion et de sortir des archétypes genrés. De « l’évaréflexion » en quelque sorte.

Si vous ne savez pas vraiment ce qu’est le steampunk, je vous conseille la lecture de cet article que j’avais écrit à la même époque pour Intercdi. Finalement, le roman ne constitue que son pendant fictionnel.

Pour quelques euros, vous pouvez tenter de vous évader quelque peu.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *