Antidote 9, quoi de neuf docteur? Nine is better for your mind !

Par défaut

Je suis testeur de la nouvelle version d’Antidote 9 suite à mon précèdent billet. Soyons clair, cette nouvelle version m’a été offerte par l’éditeur, qui m’a d ‘ailleurs fait une présentation fort intéressante en ligne. Je l’utilise avec plaisir depuis quelques mois. Le logiciel a connu quelques améliorations au niveau outils et interfaces, mais le grand changement est bien sûr l’arrivée de la version pour l’anglais. Et ce n’est pas un luxe, non pas que j’écrive beaucoup en anglais, mais quand ça m’arrive… j’ai toujours plein de doutes…

Du coup, Antidote dans sa version anglaise est encore plus utile que dans sa version française, et pour cause : vous allez probablement utiliser davantage de fonctionnalités qu’en français, et notamment toute la série de dictionnaires qu’on peut négliger parfois lorsqu’on estime qu’on a une bonne maîtrise du français. Or en anglais, dès que vous écrivez, vous craignez sans cesse de faire des erreurs de sens. Dans ce cadre Antidote va justement vous soigner comme il faut, car vous allez pouvoir d’un clic, vérifier si le mot que vous utilisez est vraiment approprié, s’il n’est pas un faux-ami, quels sont ses principaux sens, etc. Bref, c’est ici que l’outil devient vraiment opportun, c’est qu’il va éviter vos blocages dans la rédaction. Très souvent lorsque je rédige en anglais, j’ai tendance à vérifier que l’usage du mot que je fais est correct en utilisant Google. Si je trouve des phrases qui semblent conforter ma manière de rédiger, je conserve la formulation, dans le cas contraire, je me mets à douter et je change. Antidote 09 va me permettre de diminuer cette pratique. Étrangement d’ailleurs, il a pour l’instant plutôt tendance à confirmer ce que j’avais tendance à écrire, ce qui m’enlève le poids de l’incertitude, ce qui n’est pas une mince affaire.

Le logiciel permet également de gérer le double langage dans un texte et donc peut corriger aussi bien l’anglais et le français. Volontairement, j’ai glissé un petit passage en anglais dans ce billet :

Antidote 10 is an excellent tool for knowledge workers and researchers who need to write professional or scientific documents. You can use it to check if your English is correct. When I have to write in English, I’m often full of  doubts and I’m not always sure if my sentence is correct or not. With the software, I can see if the words I use are free of errors or not. So, Antidote gives me more trust when I write in English. I don’t need to spend too much time on Google to type request with the expression that I’m not convinced they are accurate. I can use all the Antidote tools for that, above all the dictionaries. I hope to ameliorate my  style of writing with the use of Antidote.

Le logiciel détecte d’ailleurs les proportions et signale les langues de façon distincte.double langage

détection du ratio anglais/français

détection du ratio anglais/français

Du coup, la partie dictionnaire devient un must, car je prends plaisir à l’utiliser alors qu’en français, j’ai tendance à la négliger complètement sauf cas exceptionnel.

Du coup, le logiciel devient également un très bon outil d’apprentissage de l’anglais si on prend soin d’utiliser les fonctionnalités du dictionnaire. Sur ce point, le fait de pouvoir basculer sur la partie dictionnaire est plus efficace que de devoir faire une requête sur un moteur de recherche, et plus rapide que d’ouvrir un outil papier. Dictionnaire antidote 9L’outil peut donc s’avérer fort opportun pour un apprentissage de la langue, d’autant qu’il rapproche la consultation des dictionnaires de la rédaction. Finalement, que ce soit pour un novice ou pour un expert, le logiciel me semble très intéressant. De là à dire que l’outil pourrait également intéresser les traducteurs professionnels ou non, il n’y a qu’un pas.

Comme je l’avais également dit précédemment, Antidote requiert une forme d’apprentissage de façon à l’utiliser de façon personnelle et selon ses besoins. Je pense également qu’il pourrait s’avérer propice pour améliorer ses performances d’écriture en anglais, pour peu qu’on sache effectivement trouver la manière de l’utiliser de façon à ce qu’il s’intègre dans sa pratique d’écriture.

Bref, un outil qui prend place de plus en plus dans ma panoplie d’outils de travailleur du savoir. Indispensable depuis que j’en ai fait l’acquisition. La dernière version m’apporte des fonctionnalités opportunes pour gérer désormais l’anglais également. Le produit reste sans doute un produit de luxe (108 euros sur amazon par exemple), mais il s’avère bien utile au quotidien, surtout si vous écrivez souvent ou que vous produisez des documents en masse. Je suis par exemple adepte de la correction typographique automatique.

2 réflexions au sujet de « Antidote 9, quoi de neuf docteur? Nine is better for your mind ! »

  1. Pigeaud Célestin

    Bonjour, je suis loin d’être un Grammar Nazi, mais j’espère pour l’éditeur que la phrase « Antidote va justement vous soignez comme il faut » n’a pas été réalisée avec sa fameuse correction grammaticale automatique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *