L’ubiquité du Dieu Google : Google veut désormais combattre l’illettrisme!

Par défaut

Le dieu google poursuit son emprise

La pieuvre Google continue d’étendre ses tentacules et c’est fort logiquement qu’elle s’attaque désormais à l’école. Outre l’aspect caritatif revendiqué, il y a surtout l’envie d’aider les populations concernées par l’illettrisme à devenir capables d’utiliser les produits Google.

Dans ce but, les américains se sont associés avec l’Unesco et notamment sa branche sur l’éducation tout au long de la vie ainsi qu’avec Frankfurt Book Fair literacy campaign. (la nouvelle se trouve ici )

L’action semble principalement orienté vers l’Inde, un marché moins concurrentiel que la Chine où Baidu est leader. Peut-être Google  y obtiendra un statut de divinité.

Google travaille ainsi avec planetread   et a mis en place un blog :

When a billion people are illiterate (two-thirds of them women), and nearly half of the world lives on less than $2 a day, we believe it is important to examine the link between literacy and poverty. We are excited by the prospect of helping not hundreds, but millions, of people gain access to regular reading practice and improve literacy where it is needed most by supporting organizations like PlanetRead. – Google.org team

 

En lisant tout cela, j’ai l’impression que Google cherche aussi à concurrencer certains professionnels de l’information. En clair, c’est parce que les programmes d’information literacy  sont encore trop bancales et évidemment peu développés dans les pays émergents, que cela offre une ouverture énorme à Google. Mais il est clair aussi que  ce n’est qu’un début. Si nous ne parvenons pas à faire entrer dans les cursus de manière claire et efficace l’information literacy, cela donnera des clefs supplémentaires pour la domination du géant américain. Le site mis en place n’est pas encore très riche mais ressemble à un portail éducatif.

Quelque part, je trouve  cette initiative peut-être plus dangereuse à terme que google print. Et puis il est beaucoup plus difficile de  critiquer une initiative de ce genre puisque nous ne pouvons qu’en partager les buts. Mais il n’y a jamais de dons gratuits, le potlach implique aussi une domination. Google a compris avec raison que la richesse pouvait se trouver en chaque individu. La force de Google et de d’autres sociétés notamment dites web 2.0 s’est de récupérer la plupart de ces richesses à son compte…

Affaire à suivre, mais qui démontre que nos institutions manquent de visions et d’efficacité…

 

/>/>

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.