La culture du pitre

Par défaut

Je vois de plus en plus se développer notamment avec l’accroissement du succès des plateformes de vidéos en ligne l’avènement de la culture du pitre.

Dans ce passage du savoir au c’est à voir, c’est la culture de l’information qui se voit concurrencée par la culture du pitre pour ne pas dire du pire parfois. Mais nous sommes tous confrontés et attirés parfois par ces courtes vidéos cocasses. On en oublie mais parfois…on en recherche. Récemment j’étais sur un forum dédié à un club de football, et un forumiste posait plusieurs questions sur une vidéo drôle qu’il voulait retrouver. Il ne fallut guère de temps pour qu’un autre forumiste lui indique où la visionner. Reste à savoir s’il avait mobiliser des habiletés documentaires où bien s’il se souvenait du lieu où se trouvait les vidéos… Sur le forum en question, la partie consacrée à cette culture du pitre se nomme « du lourd sur Internet » ce qui démontre tout de même la prise de conscience de la qualité de ces vidéos qui circulent de manière virale.

Tout cela ne serait finalement guère inquiétant si ce n’est qu’il apparait que les citoyens sont moins bien informés qu’avant l’apparition du web. C’est en tout cas ce que démontre une enquête américaine.

Derrière cela, c’est bien le volet citoyen de l’information literacy qui est menacé. Cela démontre aussi que l’infobésité ne facilite pas l’accès à l’information et à la culture. Je pense qu’en France, le phénomène doit être similaire. D’ailleurs l’augmentation du budget du ministère de la culture n’a jamais induit une augmentation parallèle de la culture des citoyens sans doute aussi parce que tout est devenu culturel et que la société du spectacle s’est un peu vite érigée en société de la culture.

2 réflexions au sujet de « La culture du pitre »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *