Teemu Arina : de l’air frais venu de Finlande

Par défaut

Ce n’est pas la première fois que je mentionne Teemu Arina, mais je crois que ça vaut vraiment le coup d’en reparler à nouveau à l’heure où l’on compense à comprendre que les Finlandais ont pris quelques longueurs d’avance dans de nombreux domaines et notamment en matière d’éducation.

Agé de même pas 25 ans, Teemu Arina nous parle de changements sociaux et d’éducation à l’heure où en France la commission Rocard a fait le choix d’interroger des personnes qui ne feront certainement pas l’éducation de demain car ils sont des produits de l’éducation d’autrefois. Certains trouveront sans doute son ton et son attitude quelque peu provoquante mais qu’importe, il vous faut écouter sa communication qui recèle de bien intéressantes choses. Le titre est intéressant et finalement se démarque par rapport à ce que l’on pourrait croire a priori à propos des jeunes : escaping the age of speed : new paradigms of learning as impacted by social technologies.

Comme quoi la voix de la sagesse ne vient pas toujours des anciens…J’ai modestement tenté de reproduire une grande partie de ses propos sous forme de carte heuristique même si j’en ai oublié quelques uns que vous découvrirez en l’écoutant.

Décidément ces derniers temps, je suis bien tenté par l’exil à Helsinki. Surtout que ces « social objects » font écho chez moi aux hypomnemata foucaldiens à la sauce Stiegler.

Visualisation avec topicscape :

Visualisation avec Mind Manager

Une réflexion au sujet de « Teemu Arina : de l’air frais venu de Finlande »

  1. Pardon my french, but this is really useful to me. You have gone through all the trouble to visualize the fragmented representation of the nerve waste I was able to generate, so that now I truly understand what I actually said.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *