L’isolement des blogs ?

Par défaut

J’ai fini de lire hier soir l’ouvrage de Frank Rébillard « Le web 2.0 en perspective ».

Le livre est intéressant même s’il demeure trop ancré à mon goût sur une analyse socio-économique. Toutefois, c’était annoncé dans le sous-titre. Il s’attarde surtout sur les discours dont il démontre bien les tenants et les aboutissants et a le mérite de casser certains mythes en les remettant d’en une perspective historique plus large. Narvic en avait déjà parlé.

Mais c’est surtout un passage qui a fait tilt car il correspond à un autre paradoxe du web 2.0 qui est celui de distinguer des milieux d’initiés un peu isolés alors que les discours prétendent à l’inverse à l’émergence d’une participation où tout le monde est sur le même plan .Lorsqu’on se trouve au sein du milieu, on apprend beaucoup et on satisfait assez aisément (au prix d’un grand nombre d’heures de boulot) les différents besoins que j’avais déjà mentionnés auparavant.

Il demeure que tout le monde ne peut pas consacrer autant d’énergie pour être un initié.  Et qu’il faut donc créer des liens ce que démontre bien Frank Rébillard (p.69)

 » Difficile en effet de prendre « en cours de route » le train de la publication distribuée, dont le cheminement s’opère par renvoi de site en site, lorsque l’on n’a pas assisté aux échanges de départ. Difficile de ne pas se sentir « déconnecté » d’une communauté dont les membres sont surtout des auteurs de blog, et où les simples visiteurs s’avèrent  très peu nombreux. Ce fonctionnement en vase clos, sans forcément viser volontairement un tel enfermement, mais y conduisant souvent irrémédiablement du fait d’une surenchère dans  l’expertise et les commentaires, n’est pas de nature à élargir le public des blogs. » (p.69)

Tout cela pour dire que la liste de diffusion est parfois bien plus « sociale » que les blogs.

2 réflexions au sujet de « L’isolement des blogs ? »

  1. « Tout cela pour dire que la liste de diffusion est parfois bien plus « sociale » que les blogs. »
    Extra!
    C’est bien le moins que l’on puisse dire..

  2. gigiboot

    Entièrement d’accord avec l’affirmation que les blogs vivent tous en vase clos, c’est à dire cloisonnés dans leur domaine.
    Il suffit de visiter les blogs d’informaticiens ou de passionnés d’informatique pour constater la longueur d’avance qu’ils ont en matière d’utilisation des fonctionnalités techniques liées au Web.

    La majorité des auteurs des autres blogs utilisent juste les fonctionnalités offertes gratuitement par la plateforme d’hébergement et n’ont aucune notion en matière de charte graphique, mentions légales, Web 2.0(demain peut être 3.0 ?), W3C, etc, etc…

    Le manque de connaissances techniques de certains blogeurs fait que leur blog est illisible tellement c’est le fouilli !
    Et puis, il y a ceux qui effectivement passent des heures à contribuer à oeuvrer pour la communauté, et ceux qui passent des heures à naviguer de blogs en blogs, juste pour le plaisir de passer le temps à regarder ce que font les autres, alors forcément c’est pas possible de laisser des commentaires à chaque fois !

    Dans la blogosphère, il y a ceux qui écrivent (et lisent un peu) et ceux qui lisent (et n’écrivent pas du tout), autrement dit les actifs et les passifs, les meneurs et les menés.

    Etre bloggeur peut très vite devenir un piège, si on n’accepte pas, ou que l’on ne parvient pas à suivre la règle du milieu informatique qui consiste à évoluer techniquement sans arrêt, c’est pourquoi certains blogs de non initiés s’arrêtent au bout d’un an (ce qui est déjà pas mal)….à bout se souffle !
    Et s’il poursuivent leur route, ils deviennent obsolètes techniquement (et graphiquement).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.