Promenade dans la Ilit Ischool sur second life

Par défaut

Alors que je teste actuellement weblin, qui permet de discuter entre avatars selon la page sur laquelle on se trouve, je me suis rendu hier soir avec mon autre avatar (alexandre leroimystere) à une réunion sur second life organisée par Sheila Webber alias Sheila Yoshikawa. Evidemment, je suis arrivé en retard car j’étais « infoutu » de trouver l’endroit exact de la rencontre. C’était très sympathique même si le sujet concernait principalement les bibliothécaires et les écueils à éviter sur Second Life (pitfalls for librarians)
J’ai donc surtout profité de la visite de l’infolit Ischool conduite par Sheila Webber. (voir la vidéo-médicore j’en conviens-réalisée avec camtasia que j’ai déposée sur dailymotion ci-dessous)
J’ai d’ailleurs pu m’entretenir avec elle durant une vingtaine de minutes à propos de l’information literacy et de la culture de l’information. L’occasion de m’interroger aussi sur la validité scientifique d’une entretien sur second life.

Voilà de quoi songer à de futures collaborations transmanches d’autant que le colloque de l’Erté sera propice aux rencontres et aux projets. Vous pouvez encore envoyer vos propositions pour le colloque d’ailleurs.

La bibliothèque 2.0 est-elle un trivial pursuit ?

Par défaut

C’est en tout cas le titre de cette conférence : technology and developments

Peut-être un titre pour la prochaine réunion Formist?

Y seront abordés entre autres les liens avec second life et Facebook. Malheureusement ce n’est pas filmé, mais on aura peut-être plus de détails sur le blog de Sheila Webber puisqu’elle relaie l’information.

Le tout est organisé par l’association JIBS.

Reste à savoir si cette voie est « the pursuit of happiness »

Ouverture d’un centre de recherche en Information Literacy dans Second Life

Par défaut

Le CILR (centre for Information Literacy research) vient d’ouvrir sa version virtuelle dans second life le 6 août. J’ai été y faire un tour d’autant que l’initiative vient de Sheila Webber qui dirige la version réelle de ce centre et qui assure également l’animation  virtuelle sous le nom secondlifien (slifer) de Sheila Yoshikawa.

Vous pouvez consulter le site du CILR.

Sinon si vous êtes adeptes de Second life, vous pouvez vous y téléporter à partir d’ici.

Sheila Webber tient également un blog sous son identité virtuelle ici où elle fait part de ses expériences dans les univers virtuels.

Image Hosted by ImageShack.us
By Neuromancien at 2007-08-07. Mon avatar au sein du CIRL tenant à la main l’ourson bleu « I love Information Literacy »

Second life est-il un support d’éducation?

Par défaut

C’est en effet la question posée par secondlifeinfo.

Vous pouvez y répondre ici. 

Pour ma part, j’ai choisi une réponse de normand avec « peut-être ».  En effet, il me semble que second life peut présenter quelques intérêts au niveau communication en suscitant de l’intérêt de par une familiarité avec les univers ludiques. Ensuite, les enseignants peuvent y retrouver des reconstitutions historiques intéressantes comme une villa romaine ou autres lieux historiques mais attention toutefois aux anachronismes. Il est encore possible d’imaginer des parcours pédagogiques hybrides mêlant liens Internet, cours sur moodle mais cela demande à la fois du temps, de la maitrise technique et un peu d’imagination. Cela fait un peu beaucoup me semble-t-il s’il faut passer des heures à réaliser de tels animations. La mutualisation peut constituer une solution possible mais il ne faut pas oublier les obstacles techniques et administratifs. Second life et les autres univers virtuels demeurent des installations lourdes à charger avec des mises à jour fréquentes et nécessite des ordinateurs puissants et une vitesse de débit élévé. Rien que ça empêche actuellement sa réelle mise en place au sein des établissements. Ensuite, il ne faut pas rêver, au vu des difficultés pour un réel usage réfléchi et pédagogique des TIC, les univers virtuels ne sont pas encore prêts à être intégrés au sein de notre institution scolaire.

Mais les univers virtuels vont encore évoluer, devenant plus hybrides, plus proches de console comme la WII et où les avatars seront plus réalistes. Dès lors il faudra plutôt craindre la confusion des genres et la perte de distance critique.