Gagnez du temps et boostez sa créativité avec le mind mapping

Par défaut

On ne cesse de parler depuis des années du mind mapping et des cartes mentales. Quand j’évoquais le sujet il y a une dizaine d’années, les échos étaient variables et la pratique peu répandue. Par chance, désormais, les cartes mentales connaissent un succès grandissant et une réelle inclusion dans le système scolaire, même si ça reste encore insuffisant.

L’explosion logicielle se poursuit, même si on observe une certaine stabilité désormais entre les logiciels libres type freemind, les logiciels possédant une version gratuite comme Xmind, les logiciels à destination professionnelle comme mind manager et les services en ligne comme mindomo ou mindmeister. Pour avoir plus de renseignements sur les choix logiciels, l’idéal reste de consulter le site Pétillant.

Pour ma part, j’utilise plusieurs logiciels selon les circonstances et je ne déteste pas utiliser cmaptools, plus orienté carte de concepts, ce qui se destine mieux à des travaux de recherche mais aussi pour mieux décortiquer les relations conceptuelles au sein d’un texte et d’un ouvrage, car cmaptools permet de qualifier les relations entre deux termes (voir aussi pour la didactique de l’information). Le simplissime bubbl.us est très pratique aussi, car il permet de faire aussi bien des cartes de concepts que des cartes mentales et ne nécessite d’aucune inscription. C’est opportun, si on veut lancer un groupe-classe sur un outil.

Je déplore que ma version de mind manager ne fonctionne plus. J’avais bénéficié en 2006 de la version gratuite offerte aux blogueurs qui en faisait la demande. C’est un très bon outil, très performant mais je ne peux plus l’utiliser avec mon système d’exploitation. C’est à vous de tester et de choisir vos outils qui vous paraissent les mieux adaptés.

Pour rappel, ce support de formation qui est en ligne et que vous pouvez utiliser à volonté pour des formations :

 

Alors pour en revenir au titre du billet, et bien il s’agit de faire un retour sur deux ouvrages réalisés par Xavier Delengaigne, qui est un praticien avéré de ces systèmes cartographiques. Il a écrit de nombreux ouvrages à ce sujet et parmi les derniers, je souhaite revenir sur deux en particulier.

Le premier concerne la fameuse question de la gestion du temps, il s’agit d’organisez votre temps avec le mind mapping. A noter que vous avez une version kindle également moins onéreuse. Cet ouvrage est méthodologique et vous apprend à réaliser des cartes efficaces de façon simple. L’ouvrage aborde des questions liés à la gestion du temps, un défi quotidien désormais qu’il est difficile de relever. Le mind mapping peut être efficace dans ce contexte. Toutefois, Xavier Delengaigne rappelle à bon escient qu’il n’y a pas de solution miracle et que seule une pratique régulière permet réellement de gagner du temps. J’avais eu le plaisir d’échanger avec lui par skype à propos de ces méthodes de travail et c’était très intéressant de remarquer ses méthodes de visualisation et d’organisation de l’information. Son ouvrage aborde justement une autre technique : le Kanban, un tableau inspiré des méthodes de Toyota et qui permet d’afficher ce qu’il y a à faire et qui réside sur un flux ou processus de travail à maîtriser. Appliquer à l’échelon personnel, cela permet d’améliorer la sacrosainte to do list de façon plus visuelle avec des processus à suivre. L’idéal est alors de disposer d’un grand tableau dans son bureau pour pouvoir jongler avec des post-its notamment. Je signale à cet effet aux utilisateurs d’Evernote, qu’il est possible de prendre en photo ses post-its pour les transformer en notes evernote. En tout cas, le lecteur pourra puiser dans l’ouvrage une série d’idées et de conseils qu’il mettra en application à sa façon.

Le second ouvrage se rapporte à ce qui semble être parfois une qualité rare : la créativité. Boostez votre créativité avec le mind mapping. De la suite dans les idées (version kindle ici). L’ouvrage ne se prétend pas non plus un remède miracle, mais il montre une nuance quant aux théories qui se rapportent au mind mapping, notamment celles des deux cerveaux, basés sur des qualités intrinsèques à chaque hémisphère. On ne retrouve donc pas le discours du consulting  à l’américaine, mais une position réfléchie et qui parle davantage au lecteur. Plusieurs méthodes et entrainement sont proposés et notamment une volonté de nous inciter à dessiner et à utiliser nos doigts dans ses dispositifs de carte. Les interfaces tactiles devraient nous rendre service de cette manière en nous offrant une meilleure préhension et de possibilités d’interactions à l’avenir. L’ouvrage est également agrémenté des dessins et illustrations de Luis Garcia qui maitrise parfaitement la logique créative dans les cartes mentales. Pas évident d’atteindre un tel niveau, mais tel n’est pas l’objectif, tant il s’agit à la fois d’impulser sa créativité par des logiques de cartes, mais aussi de pouvoir mémoriser ses idées. Chose peu aisée, tant on ne prend pas toujours le réflexe de noter ce qui nous passe par la tête.

Pour les habitués à Freemind et xmind, cet ouvrage de Xavier est également intéressant. Il peut aider les enseignants à monter des séances notamment, car il s’agit de bien savoir prendre en main les logiciels.

A vous de découvrir ces ouvrages, voire d’en proposer d’autres en commentaires.

 

Diigo express. réseaux sociaux, alfresco, multiply et mind mapping

Par défaut

Je teste donc la fonction d’envoi automatisé de Diigo à l’instar de Michel Roland. Cela me permet de conserver une régularité entre les billets un peu plus approfondis sachant que mon temps est compté notamment à cause de la thèse. Diigo vient d’ailleurs de sortir sa version 3 en mode bêta. Les créateurs attendent d’ailleurs des retours des bêta testeurs. Je leur ai fait part de mon envie de voir une application de cartographie sémantique avec les tags. L’affaire est à suivre car les réseaux sociaux et les sites de partage de signets ont une forte tendance à converger en ce moment ce qui n’est guère étonnant.

Pour ceux que ça intéresse, je peux leur transmettre un article sur les folksonomies et notamment le réseau de partage de signets ma.gnolia.


Bootstrapper » The Mindmapping Toolbox: 100+ Tools, Resources, and Tutorials

Un panorama des différents outils de mind mapping qui est très à la mode en ce moment à tel point qu’un mini-buzz a été généré sur la blogosphère à propos de l’usage des cartes sémantiques par les finlandais.
Comme quoi, j’en parlais déjà il y a deux ans, mais visiblement ça n’intéressait pas grand monde, notamment en France.

Les 15 moteurs alternatifs du moment

Un panorama des moteurs de recherche dans leur diversité. A consulter et à faire connaître.

Facebook not for You? Multiply.com’s Upgrade Looks Great

Intéressant article sur une alternative de plus à Facebook.
Je n’ai pas encore testé mais peut-être des lecteurs du blog l’ont-ils fait? J’ai l’impression qu’il n’y pas grand monde dessus pour le moment.

Multiply is Better Than Facebook in Some Important Ways

* Facebook has a newsfeed displaying updates from your friends. Multiply lets you slide your newsfeed to include in your display just your own updates, your contacts’ updates, and/or your close or distant networks’ updates.
* Facebook has a smooth in-house video app, but the new Multiply app lets you leave audio or video comments anywhere and see any user’s other media from inside the player.
* Facebook made big improvements to its email messaging (sending you the actual message in your email instead of just a link) but Multiply now has 8 email alert controls and more.

Le Récit des Affluents

Un guide qui vient du Québec sur les outils et techniques qui peuvent être utiles lors de séances.

BASE – Bielefeld Academic Search Engine | Über BASE

Un nouvel outil de recherche d’articles.
Peut-être utile en matière de scientométrie

Wizwiz

Base de ressources du canal numérique des savoirs.
Je me demande pourquoi l’Education Nationale communique si peu et si mal encore dans ce domaine.

Une plate-forme de réseau social en open source ! at Savoirs en réseau

Je suis Alfresco depuis quelques temps.
Est-ce une piste à suivre pour mettre en place un réseau social en accès libre et permettant l’interopérabilité?
La plate forme sera bientôt en téléchargement. Ce serait bien que les Services informatiques et multmédias des universités se penchent sur la question.

Les cartes mentales ou l’avenir de l’Education.

Par défaut

 

La diffusion sur France3 d’un reportage d’un enseigant Finlandais travaillant avec ces cartes relancent l’intérêt pour le mind mapping.

Le jt du 07/12 midi est en ligne sur cette page http://videojts.france3.fr/ Le passage sur l’éducation commence vers la 15éme minute

L’Education Nationale ignore bien de trop ce dispositif que je considère comme une technique d’apprentissage qui mériterait d’être introduite. Je l’avais déjà mentionné dans mes articles sur le collège unique mais il convient d’en faire le point aujourd’hui. Pour ma part, je m’intéresse aux représentations de la connaissance ce qui explique mon intérêt pour le mind mapping. « as we may think », l’article pionnier de Vannevar Bush allait déjà dans cette direction et l’hypertexte n’est qu’une des expressions de notre foisonnement cérébral. Les cartes mentales sont une des manières d’exprimer cette réflexion. Mais il s’agit aussi d’un excellent moyen de prendre des notes ou de faire un résumé d’un cours ou de tout ou partie d’ouvrage. Le café pédagogique a réagi à ce sujet et renvoie sur le site de Pétillant. Je joints à ce texte un document qui montre un exemple de mind mapping. Mais vous pourrez en trouver bien d’autres sur le net et en consultant les ouvrages de Toni Buzan dans la bibliographie. Mais bientôt vous en ferez vous-même.

Bibliographie :

BARON, Georges Louis, BRUILLARD, Eric (sous la dir. de) Les technologies en éducation. Perspectives de recherche et questions vives. Actes du symposium international francophone. Paris : Iufm de Basse Normandie. 2002

BUZAN, Tony, BUZAN, Barry. Dessine moi l’intelligence. Paris : Les éditions d’organisation. 1995

BUZAN, Tony. Une tête bien faite. Paris : Les éditions d’organisation. 1998

DYENS, Ollivier. Le web et l’émergence d’une nouvelle structure de connaissances.[en ligne] http://www.interdisciplines.org/defispublicationweb/papers/11

LEGROS, Denis, GRINON, Dominique. Psychologie des apprentissages et multimédia. Paris : Armand Colin. 2002

MORIN, Edgar (sous la dir. de) Le défi du XXIème siècle. Relier les connaissances. Paris : Seuil. 1999

RHEINGOLD, Howard Tools for thought. The history and future of mind-expanding technology. The MIT Press. 2000. Une partie de l’ouvrage est également en ligne : http://www.rheingold.com/texts/tft/14.html

RHEAUME, Jacques. Les hypertextes et les hypermédias. [en ligne] http://www.fse.ulaval.ca/fac/ten/reveduc/html/vol1/no2/heht.html (dernière consultation le 19/08/2003)

VANDENDORPE, Christian. Du papyrus à l’hypertexte, essai sur les mutations du texte et de la lecture. Paris : La Découverte.1999.

UNIVERS IMMEDIA. Le principe non-hiérarchique dans l’organisation du Web. Vers un nouveau paradigme ? [en ligne] http://perso.wanadoo.fr/universimmedia/nohi/nohip. htm

 

Les raisons du succès du sytème finlandais

Par défaut

La Finlande mérite que l’on s’intéresse à elle. Le succès de son système éducatif n’est pas sans raisons. Nous avons cherché à les résumer sous forme de carte mentale après la lecture d’un rapport écrit en anglais sur ce fameux système. Il ne serait pas idiot de s’en inspirer. Les finlandais sont peut-être bien plus avancés que nous dans ces domaines. N’oublions pas que Linus Thorvald, l’inventeur de Linux est finlandais. Comme quoi il serait peut être temps d’adopter la stratégie du pingouin.