Tag au like : encore plus

Par défaut

L’actualité de la parution du Tag au like se poursuit… avec plusieurs choses. C’est vraiment Noël avant l’heure, mais comme vous ne serez pas tous à Bugarach, je préfère anticiper. Après le chapitre bonus, voici d’autres news.
Tout d’abord, sous les feux de l’actualité, cet entretien du quatrième type avec David Abiker à propos de l’ouvrage (même si on était que deux types…)

Ensuite, voici le support de la formation que j’ai donnée ce matin à l’Urfist de Bordeaux.

En bonus track… voici la version audio de la formation. Attention, je n’ai pas touché la capture audio, alors ne vous étonnez pas du passage d’une dame qui s’excuse d’être en retard et qui repart car elle s’est en fait trompée de salle…

Allez, encore un bonus : LE FOLKSOQUIZ 

Du tag au like chez David Abiker

Du tag au like chez David Abiker

Parution du Tag au like : La pratique des folksonomies pour améliorer ses méthodes d’organisation de l’information.

Par défaut

J’ai le plaisir d’annoncer la parution de mon nouvel ouvrage toujours chez Fyp éditions. Il y a encore un an, je n’avais pas vraiment imaginé que je produirais un nouveau bouquin sur ce sujet. Et bien si !
J’y aborde la courte histoire des folksonomies, de l’indexation et la situation du like dans cette courte histoire. Je reviens à un des sujets qui m’intéresse depuis 2006 et cet article.
Pour parler de l’index et du pouce, il a donc fallu que je mette la main à la patte ! L’occasion de faire le bilan sur la portée réelle des folksonomies et de donner quelques conseils pratiques en la matière et surtout apporter une réflexion nouvelle sur le sujet.

Vous devriez pouvoir le trouver dans toutes les bonnes librairies ainsi que sur les librairies en ligne.

Sinon Teaser… un chapitre bonus uniquement en ligne sera également mis en ligne dans les jours qui viennent.

Merci encore à Fyp pour cette nouvelle aventure qui en appelle bien évidemment de nouvelles.

Taguer : c’est bon pour la mémoire!

Par défaut

Le blog d‘augmented social cognition signale dans un billet une étude qui démontre les apports en terme de mémorisation de l’usage de tags notamment ceux qui ont été choisis par l’usager et qui demandent donc une analyse.

L’auteur de l’article a effectué son étude sur une vingtaine de personnes et en a déduit que ceux qui taguaient de manière classique parvenait mieux à mémoriser le contenu du document probablement car ils élaboraient une démarche d’acquisition de savoirs. Ceux qui ont utilisé l’autre système qui permet juste de cliquer sur un mot dans le texte pour le désigner comme tag ont surtout utilisé le tag comme des repères dans le texte. Le second système permet également un gain de temps apparent dans l’indexation folksonomique. Néanmoins le taguage assisté s’avère plus efficace en terme de mémorisation et de compréhension qu’une lecture simple.

Vous pouvez lire l’analyse ici :Augmented Social Cognition: How social tagging appears to affect human memory?

Vous avez également la possibilité de télécharger le preprint.